Les aliments fournissent l’énergie nécessaire pour tous les processus biologiques de notre organisme. S’ils sont consommés en quantité excessive l'énergie qu'ils contiennent, quelque soit son origine (alcool, carboidrates, gras ou protéines), est accumulée dans le tissu adipeux comme réserve énergétique.

Les triglycérides représentent 65% du tissu adipeux et 90% de la masse adipocytaire (les adipocytes sont les cellules typiques du tissu adipeux).

Il existe deux types de tissu adipeux, le tissu adipeux blanc (en anglais WAT : White Adipose Tissue) et le tissu adipeux brun (en anglais Brune Adipose Tissue).

Tissu adipeux blanc

Le tissu adipeux blanc est nommé de cette façon parce qu'au microscope il apparait comme une masse blanche-jaune pour la présence de caroténoïdes. Le WAT constitue la majorité de la masse adipeuse de l’organisme et sa fonction principale est de stocker énergie.

Le tissu adipeux blanc est formé par des cellules unioculaires ayant une grande vacuole lipidique, pauvres en cytosol. Le noyau et les petites organes sont attachés aux bords de la cellule. Toutes ces cellules sont organisées en petits groupes appelés lobules séparés par un tissu connectif.

Le WAT est présent dans l'hypoderme, le mésentère et le médiastin. Il a aussi des fonctions mécaniques (de soutien et protection) et d’isolant thermique (il réduit la dispersion de la chaleur du corps). La membrane plasmatique des adipocytes blancs contient des enzymes, les LIPOPROTÉINE LIPASES, qui servent à couper le lien entre les triglycérides et les protéines qui les transportent dans le sang. De cette façon les triglycérides et les acides gras libres peuvent entrer dans l’adipocyte pour être destinés à des fins énergétiques ou être stockés comme réserve.

Le WAT, surtout par la production de leptine, a aussi la fonction de régler l’appétit, dont l’intensité est directement proportionnelle au nombre d’adipocytes avec un contenu lipidique réduit.

Tissu adipeux brun

Le deuxième type de tissu adipeux (BAT) a une coloration brune à cause de la présence de nombreuses mitochondries. Par rapport au tissu adipeux blanc il est moins présent dans l’organisme.

Le BAT est formé par des cellules multioculaires qui contiennent de nombreuses vacuoles de gras. Le cytoplasme de ces cellules est aussi plus grand par rapport aux adipocytes blancs.

Les mitochondries de la membrane interne contiennent des protéines appelées UPC–1 (connues aussi comme protéines découplantes ou thermogéniques). Ces protéines sont activées par la libération d'acides gras et elles dissipent le gradient de protons dans la membrane mitochondriale interne. Ce gradient (moins de protons à l’intérieur par rapport à l’extérieur) est fondamental pour la synthèse d’ATP. Lorsque ce gradient est dissipé par les protéines thermogéniques, de la chaleur est produite à la place de l'ATP par un phénomène appelé THERMOGENÈSE ADAPTATIVE.

L’UCP-1 a donc le but de produire de la chaleur quand notre organisme est exposé à des basses températures. Le tissu adipeux brun a aussi la capacité de s’activer en cas d’introduction excessive de calories par l’alimentation. En théorie ce phénomène, basé sur la dispersion du surplus énergétique sous forme de chaleur, devrait garantir l'homéostasie du poids corporel, indépendamment des excès alimentaires.

Chez les rats hyper nourris la thermogénèse a augmenté avec un effet préventif sur l’obésité. Le tissu adipeux brun a répondu à cette condition avec les mêmes variations métaboliques et structurelles activées pendant la thermogénèse au froid.

Chez les rats génétiquement obèses le tissu adipeux brun possède une capacité thermogénique réduite.

La présence réduite d’adipocytes bruns chez un individu adulte semble être donc l’un des mécanismes pathogéniques à la base de l'obésité.

Fonctions du tissu adipeux

Le tissu adipeux n’a pas seulement la fonction d’accumuler ou libérer le gras disponible pour l’activité énergétique mais il est un véritable organe qui produit plusieurs protéines (leptine, GLUT4, TNF-alfa, PPARgamma, UCPs) qui influencent le métabolisme corporel. C'est sur la fonction des ces médiateurs biochimiques et sur leur potentiel thérapeutique que les chercheurs engagés dans la lutte contre l'obésité concentre leur attention.

Micros Group è presente a catania, messina, milano, padova, palermo, pescara, ragusa, siracusa,